Réseau caribéen pour le developpement de systèmes horticoles agroécologiques
PDF Imprimer Envoyer

Gestion des parasites gastro-intestinaux par des plantes ou utilisation de substances émétiques naturelles

Intervenant :
Jorge Martínez Melo

Auteurs :
Y. Lezcano , M. Soca , J. Martínez - Melo, C. Mazorra Calero, D. Fontes Marrero, A. Gonzalez et R. McDonald

Divers :

Résumé :

Afin de caractériser qualitativement le contenu en métabolites secondaires dans la fraction comestible de Tithonia diversifolia (Hemsl) Gray et de déterminer l'efficacité de cette plante comme antiparasitaire chez les jeunes bovins, une expérience a été menée à la station expérimentale de pâturages et fourrages "Indio Hatuey".

Le dispositif a été complètement aléatoire, et les traitements correspondaient avec les âges de 30 et 60 jours de repousse du matériel végétal pour chaque période de l'année. Le matériel végétal évalué est la fraction comestible de T. diversifolia (feuilles, tiges tendres et feuilles avec tiges tendres). Pour la caractérisation qualitative des métabolites secondaires on a utilisé le tamisage photochimique.

Par ailleurs on a choisi 18 jeunes bovins pour chaque groupe ; expérimental (complété avec Tithonia) et contrôle (pas de Tithonia) du génotype ⅝ Holstein x ⅜ Zébu, avec un poids moyen de 86 kg. Les échantillons de fèces ont été prélevés tous les 15 jours, et les coprocultures réalisées également tous les 15 jours. Les analyses de sang et la mesure du poids corporel ont été effectuées tous les 30 jours sur la totalité des animaux à l'étude. Pour le matériel végétal, il a été trouvé les groupes suivants : amines primaires et secondaires, phénols libres, tanins, triterpènes et / ou stéroïdes, alcaloïdes. Les glycosides, cardiotoniques, flavonoïdes, la leucoantocianidine, et les saponines n’ont pas été détectés dans l’essai, pour aucune des deux périodes. Tithonia diversifolia fournit donc des métabolites secondaires dans sa partie comestible, à la fois à 30 et à 60 jours de repousse. Les comptages fécaux d’œufs chez les animaux étaient plus faibles dans le groupe consommant Tithonia. Mais dans les deux traitements on a mis nettement en évidence un comportement saisonnier, avec des valeurs maximales de l'infestation au cours des mois à fortes précipitations.

La supplémentation des animaux avec Tithonia diversifolia a favorisé le gain moyen quotidien des veaux, avec des valeurs de 505 g / animal / jour pendant la saison des pluies.


Vidéo :
Deva-0512-18

 

Haut de page