Réseau caribéen pour le developpement de systèmes horticoles agroécologiques
PDF Imprimer Envoyer

L’integration de plantes de services dans les systèmes de cultures pour réduire l’impact du complexe mouche blanche-begomovirus sur tomate.

Intervenant :
Jany Fernández Delgado

Auteurs :
Jany Fernández Delgado, Alain Ratnadass, María Isabel Hernández Díaz, Manuel Sánchez Hernández, Niurka Aulán Rojo, Antonio S Casanova Morales, Julia M. Salgado Pulido, Lázaro Hernández, Odalys Guarnial Arias et Tomás Díaz Pérez.

Divers :

Résumé :

La mouche blanche (Bemisia tabaci), vecteur de geminivirus, constitue un des principaux obstacles pour la production de tomate (Solanum lycopersicum, L.) dans le monde. A Cuba prédomine le virus du jaunissement des feuilles en cuillère de la tomate (TYLCV) qui peut causer des pertes allant jusqu’à 100% selon le stade d’arrivée de la virose, la gestion agronomique et l’utilisation de variétés sensibles.

Dans le cadre du projet Devag s’est déroulée l’action 9 “ Gestion de pratiques agricoles : l’intégration de plantes de services dans les systèmes de culture pour une gestion agroécologique des ravageurs”. Au sein de cette action, diverses expérimentations ont été conduites avec l’objectif de déterminer l’influence des plantes de services et de la faune auxiliaire générée sur le contrôle du complexe mouche blanche-TYLCV dans la culture de tomate.

Les résultats montrent que les populations de Bemisia tabaci ont été inférieures quand les plantes de services évaluées, à savoir le basilic blanc (Ocimum basilicum, L), var. ‘Genovesa’, le basilic violet (Ocimun tenuiflorum L) et l’origan français (Plecthranthus amboinicus (Lour.) Spreng), ont été placés à 0.70m de la tomate.
Les meilleures combinaisons ont été tomate-basilic violet et tomate-origan qui ont présenté des valeurs inférieures d’incidence et de sévérité du TYLCV en comparaison avec tomate-basilic blanc et tomate seule (témoin). La biodiversité des insectes bénéfiques a été augmentée pour : Nesidiocoris tenuis, Crysopa spp, Cycloneda sanguinea Csy, Coleomegilla cubensis Csy et Orius sp.

L’utilisation de plantes de services constitue une alternative pour la régulation du complexe mouche blanche-geminivirus.


Vidéo :
Deva-0512-10

 

Haut de page