Réseau caribéen pour le developpement de systèmes horticoles agroécologiques
PDF Imprimer Envoyer

Description détaillée des articulations entre les différentes actions et instituts engagés dans le projet

HAITI

Trois axes prioritaires ont été identifiés avec le MARNDR pour être mise en œuvre dans le cadre du WP1 de ce projet :

  • La réalisation du diagnostic des conditions institutionnelles nécessaires à l’émergence des productions agroécologiques (Action 1- A1)
  • La relance de la culture de l’igname, très affecté ces dernières années à Haïti par l’émergence de nouveaux bioagresseurs (ou de nouvelles souches plus virulentes) : cet axe se décline en 2 actions
    • Un état sanitaire et la caractérisation des virus présents localement (Action 2 – A2)
    • L’introduction et l’évaluation dans les conditions locales de matériel élite et de nouveaux hybrides créés en Guadeloupe (Action 3 – A3)
  • L’étude des jardins créoles, encore préservés et nombreux à Haïti, afin de valoriser les savoirs traditionnels en tentant d’en dégager des connaissances « nouvelles » potentiellement iintéressantes pour la conception de systèmes de cultures horticoles productifs (Action 4 – A4)

On peut schématiser ces actions de la manière suivante :

Thumbnail image

CUBA

  • IIHLD : prend en charge les actions 5 à 10 (diagnostic, évaluation variétale tomate, évaluation d’engrais verts et de matières organiques exogènes et protection des cultures par des biopesticides, moyens biologiques et des plantes de bordures, intégration dans un système de cultures maraichers)
  • IIFT : centre de recherches pour les cultures fruitières, prend en charge les activités 11 à 17 (diagnostic, évaluation de plantes de couverture, évaluation de matières organiques exogènes et gestion agroécologique des ravageurs par des moyens biologiques pour les cultures fruitières)
  • UNICA-CBP : centre de bioplantes, prend en charge, en complément de l’IIFT et en appui au PRAM de Martinique, les actions 18 à 22 concernant l’intégration des ovins dans les vergers (évaluation du potentiel fourrager de plantes de couverture en verger, évaluation de l’effet des matières organiques issues des ovins sur les sols et les arbres, protection des animaux et des arbres par des substances alternatives).

Pour l’IIHLD, le schéma de structuration des actions du WP1 est le suivant :

Thumbnail image
Pour l’IIFT et l’UNICA (cultures  fruitières) le schéma de structuration des actions du WP1 est le suivant :

Thumbnail image

GUADELOUPE

Une unité de recherche du Cirad est impliquée dans ce projet depuis la Guadeloupe :

  • l’Unité de Recherche 75 Amélioration génétique des plantes à multiplication végétative

L’action A3 présentée par cette unité est intimement liée aux opérations prévues sur Haïti. En effet, l’UR75 de Guadeloupe a créé de nouvelles variétés d’igname en s’appuyant sur une collection forte de plus de 200 variétés collectées dans différentes régions du monde et entretenues pour générer du matériel génétique combinant des critères de résistance à l’anthracnose, de productivité et de qualité organoleptique.

MARTINIQUE

L’Unité de Recherche Cirad Hortsys positionnée au sein du PRAM est à la fois partenaire et coordinatrice de ce projet de coopération régionale.

La SECI (Station d’Essais en Cultures Irriguées du Conseil Général de la Martinique) est le second partenaire scientifique du projet basé en Martinique et a pour mission de contribuer au développement agricole durable en Martinique via des actions d’expérimentation et de transfert aux professionnels.

L’UR Hortsys intervient, via les actions A 24 à A 29 :

  • Les actions A-24 à A-26 concernent les cultures fruitières seront réalisées en Martinique en partenariat avec la SECI et en forte interaction avec l’IIFT et l’UNICA
  • Les actions A-27 à A-29 concernent les cultures maraîchères, en particulier la tomate, et donneront lieu à de fortes interactions essentiellement avec l’IIHLD et le MARNDR, mais également l’IIFT (A-28).

Thumbnail image

 

Haut de page